Mages tome 2

Eragan

Scénario : Nicolas Jarry
Dessin : Stéphane Créty
Éditeur : Soleil
Date de sortie :  21/08/2019
Genre : Aventure, heroic-fantasy

 Sans tenter de faire de divination runique : une appréciation mitigée entre le savoir-faire de l’auteur déjà salué pour nombres de récits aux éditions Soleil et un graphisme chancelant.

Présentation de l’éditeur :

Mages, la nouvelle série événement !

Sur les Terres d’Arran, les Mages doivent désormais obéir à une nouvelle loi : être recensés et servir un seigneur humain ! S’il refuse, le mage est traqué par l’ordre des Ombres, emprisonné ou, selon le cas, exécuté ! Kevoram, capitaine de l’ordre des Ombres, et son apprenti Eragan, se rendent au monastère des Drahanan. Pendant une année, ils vivront coupés du monde en compagnie des clercs et d’un groupe venu étudier la magie Runique. Peu après leur arrivée, un clerc est retrouvé mort, le corps couvert de runes, après avoir laissé un singulier message en lettres de sang sur les murs de sa cellule. Les deux membres de l’Ordre devront découvrir ce qui se cache dans les entrailles du monastère s’ils veulent survivre à cette année de retraite…

magesT2-2

Mon avis :

Sur base de nous enseigner la magie des runes, nous découvrons un jeune apprenti plutôt maladroit. À l’instar du schtroumpf farceur dont les cadeaux explosent à chaque fois, à dessein, ceux d’Eragan sont tout aussi involontairement retentissants . Une maladresse qui va de pair, comme souvent dans ce genre d’aventure, avec un entêtement démesuré.

C’est ainsi que nous nous retrouvons avec un scénario rondement mené par un des maîtres des Terres d’Arran : Nicolas Jarry. Virtuose dans son art, il fait de ces aventures d’ apprenti mage l’égal ou presque d’un roman tel que « le nom de la rose » ou autre enquête moyenâgeuse. Presque du « déjà vu » tout en étant appréciable. Hélas, pas à sa juste valeur, faute d’un graphisme de même qualité.

Pourtant prolifique dans le genre « heroic-fantasy », Stéphane Créty semble aimer aller à contre-courant, donnant par la même un dessin « qui ne casse rien » comme me le dira si gentiment notre cher chroniqueur Coq de Combat quand je lui demandais de m’aider dans la description du dessin de ce second opus de « Mages ».

magesT2-4

En terme moins lambda, notons que la combinaison avec la colorisation d’Olivier Héban donne une impression de retouche via photoshop pour lisser chaque visage à outrance, illuminé par un éclat un peu trop bling bling qui ne rend pas naturel du tout. Des personnages semblant sortir d’une clinique de chirurgie esthétique, raffermis au botox et étirés par un lifting excessif. Une découpe trop marquée se crée alors entre des décors somptueux, minutieux et attractifs et ces personnages trop lisses et sans saveur.

Résultat, sans tenter de faire de divination runique : une appréciation mitigée entre le savoir-faire de l’auteur déjà salué pour nombre de récits aux éditions Soleil et un graphisme chancelant.

Certes suffisant pour attirer les foules, mais « peut mieux faire » quand on connait le talent de chacun.

ShayHlyn.

 

2 commentaires sur “Mages tome 2

Ajouter un commentaire

  1. Même les vieux sont lisses 🤣
    C’était trop flagrant pour moi, comme quand des gens postent des photos en utilisant un filtre ultra lissant. Mais j’ai hésité à mettre 1/2 ❤ de plus.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :