Ultralazer tome 1

Horb et Bouko

Scénario : Pauline Giraud & Maxence Henry
Dessin :Maxence Henry & Yvan Duque
Editeur : Delcourt
Genre : jeunesse, aventure
Sortie : le 27 février 2019

Un style qui cartonne chez les jeunes de nos jours et qui se compose d’aventures improbables et de dessins assez rudimentaires dans l’ensemble. Assez proche, dans ce cas-ci, du roman graphique avec dégradés de couleurs pour les décors.

 Présentation de l’éditeur :

Une quête initiatique à la Dragon Ball dans une ambiance à la Miyazaki par des auteurs incroyablement créatifs et très suivis par une grande communauté sur Internet.

L’équilibre de la planète Topoï est chamboulé par l’arrivée d’envahisseurs venus de l’espace. Ces buzards ravagent tout sur leur passage. Ils sont en quête d’une force mystérieuse, l’Ultralazer, intimement liée au Roi des bêtes, véritable dieu vivant, garant de l’équilibre de toutes choses. Horb et Bouko, les gardiens et serviteurs attitrés de ce dernier, organisent la résistance.

ultralazerT1-2

Mon avis :

Non, non et peut-être… Je n’ai rien trouvé de semblable à Dragon-ball dans cette aventure, ni même d’ambiance à la Miyazaki. Alors peut-être que les auteurs sont très suivis par une grande communauté sur Internet, mais je ne pense pas que ce soit en rapport avec une quelconque inspiration Nippone. J’opterai plutôt pour un style américain avec la panoplie de héros de chez Cartoon Network tels que « Adventure time », « Gumball », les « Super Nanas » et j’en passe.

Un style qui cartonne chez les jeunes de nos jours et qui se compose d’aventures improbables et de dessins assez rudimentaires dans l’ensemble. Assez proche, dans ce cas-ci, du roman graphique avec dégradés de couleurs pour les décors. D’ailleurs, ceux-ci semblent les seuls à être dessinés à la main contrairement à bon nombre de détails presque géométriques.

ultralazerT1-4

Néanmoins, ça se laisse lire. Beaucoup de jeunes entre la petite enfance et l’adolescence trouveront leur bonheur dans les aventures du jeune Horb, gardien du roi des bêtes, et son fidèle destrier Bouko. Certains s’attacheront au fameux roi des bêtes qui dépérit au fur et à mesure qu’il doit s’éloigner de son temple et enfin, quelques-uns souffleront de dépit en voyant apparaître, encore et encore une espèce de poisson casse-pied toujours prêt à découvrir le métier de gardien du roi des bêtes.

Sans oublier les méchants, forcément, dont le graphisme est un peu brouillon et donc difficile d’identifier. Ce sont des rapaces, certes, mais leurs têtes sont assez bizarres : effet souhaité pour ne pas les apprécier ?! Allez savoir. En tout cas, le choix de cette BD reviendra aux parents de savoir s’ils aiment ou non ce style tellement répandu de nos jours, comme je le disais plus tôt, avec Cartoon Network.

ShayHlyn.

 

2 commentaires sur “Ultralazer tome 1

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :