Phare ouest – l’ultime épopée des Terre-Neuvas

Scénario : Philippe Charlot
Dessin : Stéphane Heurteau
Éditeur : Bamboo
80 pages
Date de sortie :  5 mai 2019
Genre : road movie


« Mon père était breton, je suis breton ! J’ai eu un fils qui ne peut être que breton et, donc, un petit-fils qui l’est aussi ! N’en déplaise aux royalistes béarnais… à leurs gousses d’ail et à leur jurançon ! « 

 

Présentation de l’éditeur

Les parents de Peir sont désemparés. Plutôt que d’économiser pour le camp d’été organisé par la Banque, l’ado vient de gaspiller l’intégralité de ses économies dans l’équipement de son projet : des vacances en vélomoteur. Comme l’a fait son grand-père quand il était jeune !
La seule solution qui leur vient à l’esprit est de faire venir le vieux qui se réclame de la dynastie bretonne des glorieux Terre-Neuvas pour faire entendre raison à Peir. Mais contre toute attente, plutôt que faire revenir son petit-fils dans le droit-chemin familial, le grand-père décide de l’accompagner…dans un long périple en Bretagne…en mobylette !

phare ouest_pl

 

Mon avis

Conflits de génération, querelles régionalistes, retour aux sources et quête d’identité sur fond de road-trip vintage en mobylette. Voilà comment résumer en une phrase cette sympathique fresque bretonnante aux personnages truculents, joliment écrite par Philippe Charlot qui nous avait déjà enchanté avec le Train des orphelins. Il nous propose ici un personnage à la fois énervant et attachant, le genre de vieux loup de mer bourru, faux dur au cœur tendre. C’est en tout cas ce que pense de lui Peir (ou Pierre, ou Pierig, selon la région) son petit-fils lorsqu’il trouve les anciens carnets de route de son grand-père et qu’il décide d’en suivre la piste. Il va la suivre cette piste, au grand dam de se parents, et son grand-père avec lui. En mobylette, ils iront du Béarn où ils vivent jusqu’en Bretagne, terre de leurs origines.

Sur cette piste, quand le jeune découvre ses racines, l’ancien voit remonter ses souvenirs, les bons comme les mauvais. Sur cette piste, quand le jeune découvre de nouveaux horizons, l’ancien ne reconnait plus rien du monde qu’il a connu. Sur cette piste, petit à petit les masques vont tomber révélant quelques douloureuses vérités et de bien curieux mystères sur l’histoire et les histoires de ce grand-père farfelu.

Dessiné par Stéphane Heurteau, ce road-trip tout en pastel cache un mini drame familial traité avec beaucoup d’humour, de tendresse et de générosité. Le trait simple, presque simpliste, nous emmène à l’essentiel à savoir la relation entre le grand-père et son petit-fils. C’est pareil pour les décors où les paysages bretons sont posés avec une extrême simplicité, évoquant les endroits avec efficacité.

Ce phare Ouest est une bonne surprise qui offre une bonne petite bouffée d’air frais.

Loubrun

 

 

 

Un commentaire sur “Phare ouest – l’ultime épopée des Terre-Neuvas

Ajouter un commentaire

  1. Des frites, des frites des frites ….ah non, ça c’était sur la chronique du matin 50 nuances de gras, je recommence alors, des crêpes, des crêpes, des crêpes !!!!!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :