Une île sur la Volga

Auteur : Iwan Lépingle
Éditeur : Sarbacane
Sortie : 03/04/2019
Genre : roman graphique, tranche de vie, action.

Une immersion dans la vie quotidienne de bon nombre de russes, comme on pourrait le voir dans pas mal de téléfilms de mafieux à la TV, ni plus, ni moins.

Présentation de l’éditeur :

Une femme seule face aux vices des puissants !

Gala arrive de Moscou pour rendre visite à son fils, Maksim, qui s’est installé depuis quelque temps sur l’île où elle a été enseignante, il y a bien longtemps. Maksim a fui la ville pour imaginer avec sa femme une autre façon de vivre, plus près de la nature, entre culture bio et maison d’hôte. Mais la petite île posée sur la Volga n’échappe pas à la corruption qui gangrène le pays. Et quand Arkadi, l’homme de main du potentat local, vient demander un dessous-de-table à Maksim, Gala s’y oppose farouchement.

Tout s’accélère et dérape lorsque Kolya et Stepan, deux jeunes désœuvrés, ont la brillante idée d’enlever Gala pour demander une rançon…

Verso_363939

Mon avis :

Tout est dit dans la présentation de l’éditeur. « Une île sur la Volga » c’est un aperçu de la vie dans la grande Russie avec ses mafieux au pouvoir, que ce soit national ou local. Il suffit de voir les hommes envoyés par le gouvernement pour aider à retrouver Gala pour comprendre que les dangereux hommes musclés ne sont pas que dans un seul camp.

Un roman graphique aux dessins basiques et une aventure comme on peut en lire cent dans les régions rurales de la Russie. Voire certainement dans d’autres états aussi grands. Des jeunes déboussolés qui suivent l’argent alors qu’ils auraient pu faire des études, quitter leurs bleds et faire quelque-chose d’honnête de leur vie.

C’est ce que le jeune Kolya apprend à ses dépends en enlevant son ancienne institutrice de Russe. Il était apparemment doué à l’école et pourtant, le voilà réduit à faire le pion pour des gangsters, à faire les sales boulots pour effrayer ceux qui ne voudraient pas payer les pots de vin qu’on leur réclame.

lepingleUneilesurlavolga-3-1200x675

Une vision également sur la différence de mentalités qu’on soit de la ville ou de la campagne, quand on fait partie de la notoriété publique grâce aux nouveaux médias ou quand on est monsieur tout le monde à trimer pour faire quelque-chose de bien de sa vie.

Une immersion dans la vie quotidienne de bon nombre de russes, comme on pourrait le voir dans pas mal de téléfilms de mafieux à la TV, ni plus, ni moins.

ShayHlyn.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :