Raisekamika tome 1

Auteur :  Hajime Segawa
Éditeur : Delcourt
Sortie : 10 avril 2019
Genre : Fantastique, mythologie, aventure.

Autant dire que les Avengers doivent avoir légèrement inspiré notre auteur tout en lui permettant de faire se rencontrer différents dieux, de différentes régions, dans un combat contre les esprits malfaisants qui peuplent les mondes des cieux avec en prime des romances entrecroisées qui pourraient attirer plus d’une donzelle à lire ce manga.

Présentation :

Un triangle amoureux se retrouve projeté dans un autre monde en pleine guerre de dieux. Entre sentiments confus et jalousie, ils vont devoir s’entendre pour survivre !

Raise Ôkuni, encore lycéen, est dans l’obligation de travailler pour subvenir à ses besoins. Un jour, il se retrouve projeté soudainement dans une autre dimension avec Kamika, une fille qui vient d’être transférée dans sa classe, et qui pense qu’il est un pervers ! Ils vont devoir s’entendre, maîtriser leurs nouveaux pouvoirs et combattre afin de retourner sur terre !

Sans titre 2

Mon avis :

D’abord persuadée qu’il s’agissait d’un énième manga sur les mondes parallèles où il faut lutter jusqu’à la mort pour revenir sur Terre, ou encore une saga de science-fiction comme il en pleut sur tous les supports audio-visuels… ce n’est pas faux. Mais ce n’est pas mauvais pour autant.

Présenté comme Delcourt l’a fait, Raisekamika peut sembler être une romance compliquée au royaume des Dieux, sauf que Hajime Segawa a su apporter un petit plus mythologique non négligeable. On serait presque tenté de lui demander de ne plus faire retourner les adolescents sur Terre pour suivre les épopées mêlées entre divinités japonaises et scandinaves.

Car ce n’est pas tous les jours qu’on retrouve le dieu Susanoo (un des 3 principaux dieux japonais), la déesse Amaterasu (déesse japonaise du soleil) face à Loki (dieu nordique de la discorde) et Brunhilde (célèbre valkyrie) réunis dans un même plan astral. Encore moins dans des tenues affriolantes pour les demoiselles dont on voit assez souvent les sous-vêtements pour plaire à un lectorat jeune et masculin.

Sans titre 1

Autant dire que les Avengers doivent avoir légèrement inspiré notre auteur tout en lui permettant de faire se rencontrer différents dieux, de différentes régions, dans un combat contre les esprits malfaisants qui peuplent les mondes des cieux avec en prime des romances entrecroisées qui pourraient attirer plus d’une donzelle à lire ce manga.

Moi, en tout cas, des dieux et de la romance : je suis preneuse ! Surtout que le dessin, quand on fait abstraction de certaines têtes débiles propres aux mangas quand les personnages sont extrêmement surpris ou mal à l’aise, est vraiment beau, tant dans le décor que dans les protagonistes et leurs tenues.

 

Espérons que le scénario tienne la distance du coup.

ShayHlyn.

 

 

3 commentaires sur “Raisekamika tome 1

Ajouter un commentaire

  1. Je pense que le plus qui pourrait émerger c’est l’aspect mythologique international. Donc j’espère que le scénar va tenir la distance

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :