Conquêtes – tome 2 – Deluvenn

Scénario : Nicolas Jarry
Dessin : Bertrand Benoit
Éditeur : Soleil
60 pages
Date de sortie :  23 janvier 2019
Genre : science-fiction


« – Professeur Amar, où en sont les relevés sismographiques et les recherches de minéraux ?

– Eh bien… la bonne nouvelle, c’est que la plupart des métaux sont présents en abondance, ainsi que les hydrocarbures, mais la mauvaise c’est que pour aller les chercher, il faudra forer en haute mer… »

Présentation de l’éditeur

Une planète bleue où l’eau submerge la plupart des terres. Au fond de l’océan et sur les rares sommets émergés subsistent les ruines d’anciennes civilisations qui adoraient une race de pieuvre douée de pouvoirs psychiques… Les gigantesques céphalopodes refont surface pour accueillir les humains qui se sont installés sur les îlots. Mais les aliens ne sont pas aussi pacifiques qu’ils le paraissent et prennent le contrôle de certains humains. Une guerre commence, mais le conflit oppose cette fois l’homme à l’homme.

conquêtest2_pl

 

Mon avis

Bien que le premier tome ne soit sorti qu’en septembre dernier, je vous rappelle vite fait le pitch de la série. 5 exoplanètes, 1 envahisseur : l’Homme. L’Homme qui doit fuir la terre après l’avoir bousillée. Il recherche donc d’autres planètes à bousiller, pardon, prêtes à l’accueillir pour que l’humanité puisse perdurer. Cinq groupes terrestres, germanique, méditerranéen, asiatique, américain et russe sont alors envoyés dans les confins de l’espace à la recherche d’un nouveau lieu ou vivre. A conquérir, quoi.

Nous voici là avec le groupe méditerranéen qui quitte la terre à bord d’une armada de vaisseaux fabriqués à la va-vite et dont le bon état tout relatif ne permettra pas à tous les occupants de connaitre le nouvel eldorado. C’est pas grave, il en reste suffisamment pour foutre le bordel une fois arrivés à destination et se foutre joyeusement sur la gueule les uns les autres. Mais même si ce caractère semble ancré dans les gènes de l’espèce humaine, pour une fois là, ça n’est pas exclusivement de leur faute. La faute en revient aux occupants de la planète Deluvenn qui n’ont pas l’intention de se laisser envahir/exterminer par une espèce si primitive et si belliqueuse et qui mettent à contribution leurs colossaux moyens psychiques pour se protéger. Bref, un peu comme dans la planète des Singes, cela ne se passe pas tout à fait comme prévu pour les humains, et une petite voix résonne alors au fond de ma petite tête de lecteur en colère en criant « c’est bien fait pour eux ! »

Nicolas Jarry qui est aux commandes de ce deuxième volume, nous sert un scénario dense et riche en personnages au tempérament bien trempé, ayant le verbe haut et fleuri et aux caractéristiques bien humaines, autant mauvaises que bonnes. Oui, il y a quand même quelques humains qui valent le coup et tous n’ont pas le gène de la destruction au fond d’eux. Donc, une histoire dense mais sans grandes surprises avec même un air de déjà vu concernant les céphalopodes (dans Niourk de Olivier Vatine adapté de Stefan Wul). Ça reste sympa malgré tout, même si c’est un peu trop bavard.

Bertrand Benoit illustre cette aventure avec force détails au niveau des décors et des ambiances. C’est assez réussi, particulièrement les scènes sous-marines, mais on peut regretter cette profusion de textes et dialogues forçant à un découpage trop serré et à la réalisation de certaines cases trop petites.

Un space-opéra finalement assez sympathique qui soulève son lot de question sur l’instinct de survie de l’espèce humaine et ses contradictions la poussant toujours vers l’auto-destruction.

Prochain voyage interstellaire vers Decornum avec Nicolas Jarry et Stéphane Créty aux commandes du vaisseau. Décollage prévu en mai 2019.

Loubrun

 

5 commentaires sur “Conquêtes – tome 2 – Deluvenn

Ajouter un commentaire

  1. J’ai trouvé cet album bien dessiné mais outre le déjà vu des Cephalopodes (qui me rappellent plus le principe d’Aquablue que celui de Niourk) c’est surtout très redondant avec le premier opus de la série. Même schéma avec un père séparé de ses enfants, le fantastique qui fait irruption, etc. J’espère que les « producteurs » ont prévu d’autres cartouches car si c’est juste 5 déclinaisons de la même histoire ca va être un peu court…

    J'aime

  2. Merci pour vos avis qui ne m’inciteront pas à lire le T2 dont le précédent ne m’avait déjà pas convaincu… donc si ça ressemble en pire, non merci ! 😜

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :