Les maitres saintiers – tome 4 – une vie pour une vie, 1917

Scénario : Laurent-Frédéric Bollée
Dessin : Serge Fino
Éditeur : Glénat
48 pages
Date de sortie :  juillet 2018
Genre : saga familiale ésotérique

 


« On ne te demande pas d’être un héros ! sois un bon soldat et représente dignement ta famille et ton pays … et reviens-nous entier, bien sûr ! »

les maitres saintiers t4_pl

Présentation de l’éditeur

Une famille. Un savoir. Un secret.

Poitiers, octobre 1916. La Première Guerre mondiale fait rage en Europe. Vincent, le neveu et fils caché de David Rochebrune, est mobilisé au combat… De son côté, ce dernier reçoit la visite d’un émissaire du Tsar Nicolas II, qui le pousse à se rendre en Russie pour revoir la cloche Bizot, la plus grande du monde, mais surtout reprendre sa quête là où il l’avait arrêtée. En ces temps troublés où l’Europe se déchire, David est prêt à abandonner la fonderie familiale. Mais c’est le prix à payer pour déceler le secret du carnet de son aïeul Étienne : l’un des plus incroyables de l’histoire de la chrétienté…

 

Mon avis

Fin de l’histoire plus tôt que prévu pour cette saga qui devait compter 7 tomes. Visiblement le public n’a pas suivi la voie du thriller ésotérique sur laquelle LF Bollée a mené cette histoire. C’était un peu ma crainte pressentie dès le premier tome. C’est dommage parce que ça partait plutôt bien avec un fond original, une histoire familiale complexe, des drames, des rebondissements et de l’action, avec cette petite pointe de mystère qui réussit à tenir le lecteur. Mais ce côté ésotérique du récit ne m’a franchement pas convaincu et a été très certainement préjudiciable à l’intrigue de cette saga familiale que j’aurai préféré voir prendre une tournure plus réaliste.

Le récit de ce dernier volume est donc très condensé et les évènements s’enchainent un peu trop vite comme s’il avait fallu mettre 4 tomes en un. Une impression d’incohérence se dégage alors de cet album qui laisse un goût d’inachevé.

Malgré un scénario bien construit et un dessin réaliste d’une grande justesse quant aux ambiances et aux décors, cette histoire n’aura finalement jamais vraiment sonné juste et se referme tristement sur une fausse note.

Loubrun

 

4 commentaires sur “Les maitres saintiers – tome 4 – une vie pour une vie, 1917

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :