Alix Senator – T7 – La puissance et l’éternité

Scénario : Valérie Mangin
Dessin : Thierry Démarrez
Éditeur : Casterman
48 pages
Date de sortie : 16 mai 2018
Genre : Antiquité, Aventures

Certes, la conclusion est à la fois choquante et empreinte d’un énorme cynisme, mais de là à parler d’apothéose…

Présentation de l’éditeur

La conclusion du deuxième cycle en apothéose !

Rome, an 12 avant J.C. L’empereur Auguste est tout puissant. Alix a plus de 50 ans. Il est sénateur.

Murés dans le tombeau d’Auguste, Alix et Kephren attendent la mort. Le fils d’Enak aura tout perdu dans sa quête de la Cybèle d’orichalque. Ignorant leur sort, l’empereur a ordonné à sa sœur, Lidia, de détruire la terrible idole cachée en Italie. Nul ne devra jamais plus pouvoir s’en emparer. Mais qui pourrait résister à la promesse d’acquérir la puissance et l’éternité ?alix-4

Mon avis

L’éditeur annonce une « conclusion du deuxième cycle en apothéose », et même si j’ai le plus grand respect pour Casterman -qui est une maison très honorable- je dirais qu’ils s’emballent un peu, tout de même, du côté des Galeries Lafayette… Certes, la conclusion est à la fois choquante et empreinte d’un énorme cynisme, mais de là à parler d’apothéosealix-2

L’essentiel de l’album est une quête parallèle entre Auguste et sa femme Livie (chacun ayant ce que l’autre désire) et qui se règle par un échange quelque peu attendu. Alors c’est peut-être particulier comme situation, mais côté rebondissement et intrigue c’est vrai que ça n’atteint pas le niveau des tomes précédents. Attention, je dis ça mais c’est bien quand même, hein… Ce n’est pas forcément une apothéose mais ça se lit toujours bien et la conclusion de l’histoire réserve son lot de surprises et autres situations étonnantes…

alix-3

En revanche, j’ai un peu de mal avec le personnage de Kephren qui est totalement passé du côté obscur de la Force en assez peu de temps finalement et qui semble absolument irrécupérable. En fait, ce n’est pas tant la négativité sans nuance de son personnage qui me dérange mais surtout la bienveillance (quasi) sans faille que lui montre Alix. Bien sûr, il s’agit de son fils adoptif mais l’espèce de passivité dont il fait preuve vis-à-vis de cet adolescent qui lui manifeste très régulièrement son animosité, voire sa haine, m’étonne et me fait même un peu sortir de l’histoire tellement ça me semble incohérent… Je trouve ça dommage…

Côté dessin, J’éprouve un meilleur ressenti que sur les tomes précédents… Le dessin est-il plus fin, les personnages un peu plus travaillés, ou bien m’habitue-je juste (il faut le placer celui-là…) ? Quoiqu’il en soit le tout est plutôt agréable à l’œil, qu’il s’agisse des couleurs ou des décors.

alix-1

En tout cas, je maintiens mon très bon avis général sur cette série et ce deuxième cycle, et vous recommande ce 7ème tome.

Odradek

2 commentaires sur “Alix Senator – T7 – La puissance et l’éternité

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :