Terra Doloris

Dessin : Philippe Nicloux
Scénario : LF Bollée.
Éditeur : Glénat (collection 1000 feuilles)
Sortie : 9 mai 2018.
350 pages.
Genre : Roman graphique.

« Adieu, Sydney Cove, ceux qui vont s’évader te saluent ! »

terra doloris t
Le résumé

Ils étaient militaires, bagnards, forçats, condamnés… le rebut de l’Angleterre. Ils n’avaient pas d’avenir, on leur en a offert un de force : une vie sur les lointains et hostiles territoires de la « Terra Australis. » Aujourd’hui, plusieurs années ont passé. Des colonies se sont établies, mais l’équilibre y est plus que précaire. Les agressions sont nombreuses, les pendaisons fréquentes, la maladie et la famine impitoyables. Sous les yeux hagards des premiers habitants de ces terres, c’est un nouveau monde qui se construit. Un autre qui disparaît.
2426_P7

Mon avis.
Cinq ans après Terra Autralis, voilà que les évadés de Terra Doloris arrivent dans toutes les bonnes librairies. Une suite qui a demandé aux auteurs, surtout à Philippe Nicloux je pense, 3 ans de lourd labeur et de recherche pour nous conter ces chroniques australiennes en 350 pages. Des destins souvent bien tragiques et qui se terminent bien loin de ces terres australes. Si vous n’avez pas lu comme moi le primo album, pas d’inquiétude, tout y est bien expliqué. Pour son 52e album, LFB a bien mené sa barque et a évité tout échouage malencontreux en jouant souvent sur la corde sensible de la quête de la liberté. Mais l’histoire et surtout ces hommes sont rarement romanesques et appliquent leurs lois et leur détermination sans grand humanisme. Une notion encore bien aléatoire à cette époque du début 19e.
Un bout d’Histoire intéressant à lire et souvent à découvrir, notamment la suite des révoltés de la Bounty. Il restera l’écueil du dessin qui, grâce à un feuilletage en haute mer vous fera passer le cap ou pas. L’impression est néanmoins très positive pour ce titre car on y sent énormément de travail de recherche pour coller au plus juste à la réalité des faits. Ce roman graphique est sans nul doute aussi un beau support à des questions philosophiques sur les notions de liberté, de recherche du bonheur, sur l’imposition d’une civilisation sur une autre… Quand je vous disais que ce bouquin était plus qu’intéressant.
Samba.
sidney

Un commentaire sur “Terra Doloris

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :