Les Corsaires d’Alcibiade, le Rival

Les corsaires d’ Alcibiade est une série très « jules Verne ». En Effet, on y retrouve de grands voyages à bord de machines ultra modernes pour l’époque (ils ont bien un siècle d’avance), des trésors à découvrir, des peuplades inconnues et beaucoup d’imprévus à combattre. Mais contrairement aux Histoires de Jules Vernes qui me faisaient rêver, les Corsaires d’Alcibiade sont assez proche d’un cauchemar. L’ histoire ressemble à un grand « n’ importe quoi » .On saute du coq à l’ âne sans le moindre sentiment et comme dirait un des personnage –Tant pis-. Oh tient, il est mort, pas grave, on doit continuer, il le faut. Vous l’aurez compris, je n’ai pas aimé du tout, j’ai d’ ailleurs failli laisser tomber la lecture à la moitié de l’album qui manque singulièrement de sentiments et d’humours pour ce genre d’histoire totalement fantaisiste. Le dessin est magnifique aux premiers abords. La pochette est très belle (ça change de l’habituel Héros posant comme un mannequin).Les tenues sont un régal pour les yeux et la mise en page est très dynamique. Mais si on y regarde de plus près, la aussi il y a des petits défauts. Les personnages féminins se ressemblent tous .Il n’ y a que les cheveux ou une cicatrices pour les différencier. Comme  par exemple, lydia et Helena  qui sont identiques ou alors c’est des soeurs jumelles (rebondissement ???).Et puis il y a la couleur, toujours très sombre qu’il faut un spot qui plonge sur les pages pour voir correctement les détails. Certainement une BD avec de très bonnes idées mais la copie est à revoir.9/20 En cliquant sur la pochette , la bande annonce du tome 2.

 

Pour la petite vidéo footballistique, je voulais continuer sur un festival de ratés mais en fouillant le net, j’ai découvert le monde merveilleux des supporters. Ici, il s’agit d’un supporter des mauves qui aurait eu sa place dans la defunte émission Strip Tease.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑